jeudi 10 janvier 2013

Festival du voyage à vélo à saint Denis


C'est quand ?
Samedi 19 et dimanche 20 janvier,

C'est où ?
Saint Denis (dans le 9-3)

Site internet :
http://www.cci.asso.fr/festival

En plus, on y présente notre diaporama dimanche après midi (13h25, 2ème module)



jeudi 30 août 2012

Karakoram, Pakistan


Nous avons passé un gros mois dans la région du Karakoram dans le nord du Pakistan, sans les vélos cette fois-ci.


 

mardi 28 juin 2011

Eurovelogex

.
Ce week-end, c'est Eurovelogex, 2ème édition.


Mais keskeucè donc, Eurovelogex ?

C'est une rencontre entre cyclo-voyageurs de France et d'ailleurs, qui a lieu début juillet dans le pays de Gex, pas loin de Genève. Cette année, c'est à Mijoux du 2 au 6 juillet. Et comme l'an dernier, je vais y présenter dimanche un diaporama sur la partie Tibet du voyage. Et il y aura plein de gens super !

Alors je vous encourage tous à venir y faire un tour, et aussi à participer à l'AfterBike Tour.


vendredi 28 janvier 2011

De retour

.
Je suis de retour à la maison. Pas eu bcp de temps ni de possibilités de mettre à jour le blog ces dernières semaines mais je "travaille dessus" comme diraient les anglais s'ils parlaient français ;-). J'espère pouvoir mettre en ligne qqs textes et photos rapidement...

Après 5 semaines de trek dans le froid hivernal du massif de l’Everest, qqs nuits sous tente par –30°C à essayer de faire fondre de la glace pour cuire les nouilles sur un réchaud de fortune (ou plutôt d’infortune en l'occurrence, le réchaud à pétrole ayant rendu l’âme) confectionné à partir de deux boîtes de bière usagées (toutes les excuses sont bonnes pour picoler), des engelures ici et là (je vous épargne les photos de mes doigts de pieds, pas très glamour…) et des indigestions de dal bat et de nouilles, il était temps de regagner des climats plus cléments et retrouver des plat plus variés.

Retour Katmandou, ses guesthouses confortables (comprenez avec lit et même salle de bain, quel luxe !), ses restaurants aux menus diversifiés (à défaut d’être gastronomiques) et ses vendeurs de rue ("Smoke ? Best quality, good price"). Mais voilà, le premier « croque » dans un morceau de chocolat noir-amandes fut suivi d’un « crac ». Bilan : dent cassée et 2 jours de régime blédine/potage/purée…

12h de vol pour regagner le vieux continent, dont 7 passées à endurer un môme qui braille à côté m'ont rappelé que j'étais une meurtrière en puissance. Arrivée à Paris dans le brouillard et sous la pluie. Pas de bagages à l'arrivée… Je me demande un peu si je n’aurais pas mieux fait de rester là-bas. Mais non, je suis rentrée parce que vous me manquez, évidemment !

Ah oui, j’allais oublier : je viens de passer plusieurs mois en haute altitude, le cerveau en hypoxie et les neurones gelés. Déjà que ce n’était pas bien brillant avant, c’est encore pire maintenant, je vous laisse imaginer ! J’espère que vous serez indulgents...

lundi 10 janvier 2011

Trek dans le Khumbu

 .



        Article en cours de préparation

      En attendant, vous pouvez accéder 
                    à l'album photo

dimanche 28 novembre 2010

News depuis Kathmandu

.
Shigatse
Après l’expulsion du Tibet, il a fallu trouver un moyen d’échapper à nouveau au mouton ouïghour et aux autorités chinoises. Avion pour Xining puis train direction Lhasa, avant de remonter sur le vélo. Bon évidemment, rouler avec une voiture suiveuse et un guide qui nous dit avant chaque col que ce serait mieux de laisser les sacoches dans l’auto pour grimper, c’est un peu pesant  par moment, mais c’est la condition pour obtenir ce fichu permis qui permet de rouler « librement » (comprenez « légalement », théoriquement sans être enquiquinés par les autorités) au Tibet. Ça valait quand même largement le coup (et le coût…), d'autant que nous avons tout de même eu un peu de liberté pour rouler comme nous l'entendions, y compris 2 jours seuls sur des pistes pas assez bonnes pour le véhicule. Pour qqs news et photos, jetez un oeil au site de Pierre : Voyage Lhassa - Kathmandu.

samedi 27 novembre 2010

Friendship Highway

.
Je n'ai toujours pas trouvé le temps de rédiger quoi que ce soit, mais voici qqs photos pour vous faire patienter ;-)


http://transhimalaya.blogspot.fr/2010/11/friendship-highway.html



lundi 25 octobre 2010

Sur la route du Tibet interdit...

.

Qqs nouvelles rapides depuis Xining. Non ce n'est effectivement pas au Tibet (si vous n'avez toujours pas investi dans un bon atlas, il est encore temps de bien faire). Après avoir roulé un bon mois sur la fabuleuse route Kashgar - Kathmandou sans être inquiétés, nous avons fini par croiser la route de la PSB un peu après Ali, à qqs encablures du Mont Kailash. Verdict : expulsion vers Kashgar. 48h de route (euh... de piste) pour refaire à l’envers ce qui nous a pris pas loin d’un mois à vélo ! Aucun regret, nous étions conscients des risques. L'aventure en valait largement la peine.

jeudi 21 octobre 2010

Une semaine avec la PSB

.




         Article en cours de préparation

jeudi 14 octobre 2010

'In trouble"

.
Un cyclo chinois croisé à Sumxi nous avait indiqué un checkpoint militaire à l'entrée d'Ali. Nous campons donc qqs kilomètres avant la ville, et traversons vers 4h du matin. Les rues sont plutôt animées malgré l'heure tardive (ou matinale, c'est selon) : qqs passants alcoolisés titubant, enseignes multicolores clignotant, taxis... Mais étonnamment pas une voiture de police. Le checkpoint est en fait 2km après la ville et gardé par un policier sans doute absorbé par la télé que l'on entend brailler. La corde qui sert de barrière est posée au sol, il n'y a qu'à rouler dessus, un jeu d'enfant. Pas un chien pour nous aboyer dessus. Nous pédalons dans la nuit et surtout dans le froid, emmitouflés dans nos doudounes, pieds et mains gelés. Une pause s'impose au bout d'une petite heure. Les 20km de montée au col se font en douceur, nous arrivons au sommet peu après le lever de soleil, la lumière est superbe, et la vue sur les sommets enneigés surplombant la vallée du Gar Tsampo (principal affluent de l'Indus) magnifique. Il suffirait de suivre cette vallée sur une grosse centaine de kms pour se retrouver en Inde, et encore un peu plus loin au Pakistan.

lundi 11 octobre 2010

Rutog, toujours en liberté

.

Première rencontre avec la police tibétaine ce matin dans la petite ville de Rutog. On attend la tombée de la nuit pour rentrer dans la ville. Une voiture de police fait des allers et venues sur l'artère principale (et unique) de la ville mais ne semble pas nous preter la moindre attention. On trouve un petit hôtel à l'étage d'un magasin de téléphones et vidéos, plus discret que le grand hôtel central. Pas d'eau courante, des seaux dans le couloir en guise d'urinoirs, et des toilettes publiques inaccessibles la nuit car nous sommes enfermés à l'étage quand le magasin est fermé… Je ne vous fais pas de dessin. Diner dans un vrai resto - légumes et œufs - ça n'a l'air de rien comme ça mais ça fait vraiment du bien.

samedi 9 octobre 2010

Pangong Tso

.
C'était pour moi un des buts du voyage, revoir le Pangong Tso, ce grand lac d'altitude qui s'étend sur une grosse centaine de kms entre le Tibet et le Ladakh et que j'avais trouvé si magnifique l'an dernier côté indien. Se dire que les deux chemins les plus courts pour rallier un bout du lac à l'autre sont d'un côté via la Jammu Cachemire, les plaines du Penjab, le Pakistan et l'Aksai Chin (soit 3500km), de l'autre côté le Népal, les plaines du Gange et l'Himachal Pradesh (pas loin de 3000km), tout ca parce que deux géants jouent les gamins qui ne veulent pas faire la paix, me semble ahurissant !

lundi 4 octobre 2010

Enfin au Tibet

.
Nous décollons de Tielong au petit matin. La lumière sur le Sirengou et le lac est sublime, mais tout est gele autour. Je me sens flagadate. Nez bouché, mal de gorge, mauvaise toux, bref, une belle combinaison d'un méchant rhume et d'une vilaine réaction à l'altitude.
L'arrivée au Satsum La (col à 5360m) me fait vite oublier tout ça. La vue dégagée sur une large vallée entourée de sommets enneigés est absolument magnifique.

jeudi 30 septembre 2010

Aksai Chin. Immense désert glacial...

.
Premières vues sur l'Aksai Chin depuis le Kithai Pass
D’un coup, le GPS change de fuseau horaire et passe à l’heure indienne. On dirait que les satellites militaires américains n’ont pas tout à fait entériné l’annexion de la région par la Chine. Je me demande si les Chinois sont au courant. Ça pourrait peut-être causer un incident diplomatique majeur !

Le topo indiquait "immense désert glacial"...

lundi 27 septembre 2010

"Coming out" sur la route du Tibet

.
"Route" après Mazar
Une semaine déjà que nous pédalons de jour et toujours pas d’arrestation à raconter. Au début, au départ de Mazar, chaque voiture ou camion militaire croisé suscite une petite montée d’adrénaline, puis peu à peu, on s‘habitue. J’ai tout de même la nette impression que l’armée a autre chose à faire qu’à s’occuper de trois cyclo-touristes en balade, et que la police chargée de la sécurité intérieure (PSB) ne s’éloigne pas trop de ses bases en ville. Le prochain checkpoint est à plus de 500km. En fait, en évitant de traverser ces qqs villes de jour ou de s’y arrêter pour la nuit, nous devrions être tranquilles (c’est du moins ce que j’espère).